Le mot du Président honoraire

Dès que les diplômes d’études supérieures ont été réformés en France, une équipe d’universitaires et de professionnels a créé à Dijon un diplôme de droit des affaires. Au gré des réformes et des habilitations ministérielles successives, ce diplôme est devenu un Master 2 de droit des affaires, mention commerce, distribution et consommation. A l’issue d’une sélection rigoureuse des meilleurs étudiants de maîtrise ou titulaires d’un diplôme équivalent, la formation est animée par des universitaires et par des professionnels du droit et de la vie des affaires.

En cours d’année, un stage immerge l’étudiant dans une entreprise, dans une administration, dans une institution professionnelle ou dans une organisation de consommateurs. Le diplôme est attribué après la soutenance d’un mémoire de recherche sur une question pratique de la vie de l’entreprise et après des épreuves écrites et orales obligeant l’étudiant à faire preuve d’autant d’imagination que de connaissances. Chaque automne amène d’horizons divers des étudiants et des étudiantes heureux d’avoir été sélectionnés mais inquiets de découvrir une formation qui s’écarte tant des exercices universitaires habituels.

Chaque année, l’équipe enseignante doit s’adapter pour trouver les moyens les mieux adaptés afin d’aider ces étudiants, mûris par de solides études, à devenir des professionnels efficaces et épanouis.

Chaque été voit se disperser une promotion de diplômés ouverts à l’application vivifiante du droit mais soucieux de conserver les liens tissés en quelques mois.

Affirmant qu’il n’y a pas de bons diplômes sans des diplômés décidés à s’intégrer pleinement dans la vie professionnelle, les étudiants et anciens étudiants ont créé une association qui les réunit : JURIVISION. Grâce à eux, le colloque annuel – longtemps placé sous l’impulsion de Michel RAMACKERS – est devenu un temps fort de la rencontre entre l’Université et les professionnels.

La devise de JURIVISION résume l’essentiel : »Le droit évolue, ne vous laissez pas surprendre ! »

JURIVISION, c’est ainsi le plaisir de se connaître, le souhait de ne pas oublier les années de formation, la volonté de se faire mieux comprendre, le désir d’affirmer le rôle du juriste dans la vie économique et sociale.

Le juriste d’affaires n’est plus un prescripteur d’interdictions mais un conseiller écouté. Qu’il exerce au barreau, dans l’entreprise, dans un organisme professionnel, dans une administration ou dans une institution sociale, le juriste doit contribuer à chercher les voies du développement économique dans le progrès social. Le contrat ne tend pas seulement à organiser les relations entre les acteurs de la vie économique ; il doit porter en germe son adaptation aux besoins de l’avenir et protéger du contentieux. L’organisation du pouvoir dans l’entreprise, en devenant plus complexe, impose de préciser les rôles et de définir les responsabilités.

Ainsi naît peu à peu de la pratique du droit, une éthique de la vie des affaires. Chaque promotion qui intègre JURIVISION y apporte sa contribution.

DANIEL TRICOT
Agrégé des facultés de droit – Président honoraire de Jurivision
Président honoraire de la chambre commerciale, financière et économique de la Cour de cassation